Livraison gratuite dans toute la France
Bombers MA-1

La veste MA-1 figure masculine de la mode

de lecture

Rien n’incarne la virilité comme le bombers MA-1. Et peu de vêtements ont autant compté pour tant des gens.

Pourtant, ce pouvoir persiste après des décennies d’appropriation par différentes sous-cultures en le faisant passer d’une veste qui pourrait inciter à la peur avec ses associations de voyous à un icône de la mode. De ses origines militaires à son statut d’uniforme de skinhead, en passant par la culture gay et la mode haut de gamme, son histoire suit la même ligne continue que les mouvements de jeunesse toujours émergents qu’elle inspire.

« Être patineur adolescent à Vienne a été la première fois que je suis entré en contact avec le MA-1 », explique l’artiste autrichien Simon Mullan. « Il était porté par des néonazis et des hooligans du football, et quand vous les voyez s’approcher du skate park, cela était synonyme de problèmes. » Sa dernière exposition à la galerie PM/AM de Londres, « Die Fläche (The surface) », met en évidence la pertinence durable de l’image rebelle du bombers MA-1 en explorant ce qui se passe lorsque vous commencez à le disséquer. Se mêler à d’autres groupes qui traduisaient le côté rebelle de la veste de manière moins violente, comme les ravers de Berghain, par exemple, puis en porter un lui-même, a attiré l’attention de Mullan sur le MA-1 comme source de son travail. L’artiste a été fortement influencé par Joseph Beuys et son utilisation de substances organiques comme la graisse et le feutre, ce qui a alimenté l’attrait de Mullan pour la récolte des bombers pour les textiles synthétiques en plastique comme le nylon et le polyester à la place. Ils sont apparus pour la première fois dans son travail en tant qu’accessoires dans des pièces vidéo et des performances, dans lesquelles il habillait ses protagonistes en MA-1 ou obligeait le personnel de la galerie à les porter dans le cadre de leurs uniformes. Cela signifiait qu’il avait toujours beaucoup de choses à traîner, et cela l’a amené à penser au MA-1 en termes d’art qui pourrait être accroché au mur.

MA-1


Dans sa série Alpha, Mullan déconstruit l'image difficile des sous-cultures qui ont traditionnellement porté le MA-1, des Hard Mods aux extrémistes de gauche, en déconstruisant la veste elle-même, en prenant des sections de tissu de nombreux bombers et en les matelassant ensemble. Ce faisant, il remet en question la validité de leur symbolisme masculin et raconte une nouvelle histoire enracinée dans les histoires combinées de chaque veste rapiécée dans ces plus grands composites. Chaque œuvre présente une seule couleur MA-1, soulignant davantage la façon dont les vestes sont utilisées comme signifiants par différents groupes. «À Vienne, ces divisions étaient simples», déclare Mullan, 35 ans. «Les gangs turcs en portaient des rouges, les néo-nazis verts, les antifascistes en noir et les gays en argent. J'en parle beaucoup. Ainsi, lorsque j'ai acheté plus de 60 MA-1 originaux portés par des vétérans du Vietnam de Los Angeles l'année dernière et que je les ai utilisés à la place, c'était génial parce que vous aviez des œuvres de la même couleur racontant une histoire complètement différente. Les carcasses écorchées restantes forment la base des vestes de bombers nues. Mullan transforme ses sous-produits en un autre commentaire sur l’impact du MA-1 sur la sous-culture, faisant de ces vestes neutres dépouillées de leurs couleurs l’uniforme d’un mouvement qui lui est propre.

MA-1
«Un soir, j'en portais un et il a attiré tellement de commentaires que j'ai décidé de travailler avec», dit Mullan. «Je les donne aux gens pour qu'ils les empruntent et les portent comme s'ils faisaient partie d'une nouvelle sous-culture. Mais vous ne pouvez jamais le posséder, vous devez éventuellement le rendre. Et je pense que c’est un bon contrepoint au marché de l’art. » Sans leurs coques extérieures brillantes, avec une isolation en duvet apparente, les vestes ont un aspect doux et texturé qui transforme également leur ténacité d'origine. «C’est vraiment important. En Autriche, nous avons un dicton «bomberheidl» qui se traduit par «peau de bombardier», faisant référence à la façon dont le MA-1 devient votre protection contre le monde extérieur. "

Bombers S200

Développé par l'entrepreneur de défense Dobbs Industries pour les pilotes de chasse de l'US Air Force et de la Marine dans les années 1950, les caractéristiques déterminantes du MA-1 sont enracinées dans une fonctionnalité prête au combat. La conception générale est élégante et non pointilleuse, et évite de rogner de l'espace utile aux équipements importants dans le cockpit comme le masque à oxygène et le casque. Une coque en nylon et un matelassage Holofill synthétique sont légers mais confortables à des températures inférieures à zéro. La doublure emblématique orange flamme a été conçue pour que les équipages abattus puissent inverser leurs vestes pour signaler aux équipes de secours. Initialement disponible en vert sauge, car la veste a été adoptée par d'autres branches de l'armée, puis par le public, une ramification de Dobbs qui est devenue Alpha Industries a introduit les nuances familières d'aujourd'hui de noir, bleu nuit et marron.

La simplicité de la conception du MA-1 sous-tend son attrait utilitaire et explique pourquoi l'original est si largement copié aujourd'hui. Mis à part la qualité des matériaux, un bombers vendu aujourd'hui diffère peu à première vue du modèle du premier model Alpha Industries. Mais comme pour tout classique de la mode masculine vintage, il existe une échelle mobile d'authenticité. Au sommet du marché se trouvent les pièces originales de bombers MA-1 commençant à plusieurs millier d'euros et juste en dessous les répliques, fidèle à l'original comme nous le en proposons sur notre site.

Bombers MA-1
Bombers MA-1 Heavy

Le MA-1 faisait partie d’une garde-robe ouvrière. Une réplique de veste était bon marché et fonctionnelle. L’amour pour ces bombers est passé de père en fils, ainsi que des conseils pratiques comme comment écraser la forme gonflée d’un tout nouveau bombers en le gardant sous votre matelas pendant une semaine. « Je pense que le MA-1 est assez nostalgique, car pour moi, c’est une veste qui a su résister à différents changements de culture », explique Elgar Johnson, directeur mode chez GQ Style. « Leur attrait vient du fait que tout le monde peut les porter, et ils ont été en grande partie porté porté skinhead, de la culture gay, du hip-hop, de l’acid house, etc. Le MA-1 convient parfaitement et à tout le monde.

Le passage du bombers MA-1 des sous-cultures ésotériques à la mode plus traditionnelle a été facilité car la communauté gay a adopté l'uniforme skinhead au milieu des années 80, ce qui l'a rendu plus acceptable pour le grand public. Le look de Jimmy Somerville lorsque Bronski Beat a sorti «Smalltown Boy» en 1984 personnifiait cette nouvelle appropriation, mélangeant le MA-1 avec des Levi's 501 et des chemises boutonnées et supprimant la piqûre homophobe d'un uniforme porté par un mouvement traditionnellement d'extrême droite.

Le look inspiré de la rue du Buffalo Collective basé à Londres, créé par le styliste Ray Petri, a poursuivi ce changement en défendant une version haute couture de l'idéal masculin stéréotypé, subvertissant subtilement une image de Top Gun ultra-macho avec un bord de connaissance qui convenait à la MA -1 parfaitement. «Je me souviens avoir vu le mannequin Simon de Montford en porter un dans The Face et je pensais qu'il était la personne la plus cool de tous les temps», dit Johnson. «Plus tard, j'ai vu David Beckham porter un MA-1 vert et j'en voulais un aussi. Mais ils ne me conviennent pas, alors je porte juste du noir. Oh, être un beau trésor national !»

David Beckham portant un bombers MA-1 gris

Des patchs post-punk des bombers surdimensionnés printemps/été 2000 inspiré de Gabber de Raf Simons aux sangles de bondage inspirées du punk d’Helmut Lang pour l’automne/hiver 2003, ces deux apparitions emblématiques de MA-1 retravaillées étaient enracinées dans l’esprit rebelle. L’esprit des radicaux adolescents. Depuis lors, le bombers a progressé dans des proportions inattendues, de Rick Owens à la dureté homo-punk de Givenchy sous Riccardo Tisci. D’innombrables itérations sont produites chaque saison dans des silhouettes peaufinées et des textiles de plus en plus luxueux. La conversation se poursuit via le travail de talents comme Demna Gvasalia, qui joue avec des MA-1 ajustés XXXL pour femmes. Malgré toutes ses postures masculines, la simplicité qui définit un bombers MA-1 explique également son attrait androgyne.

La conception fonctionnelle et l’histoire masculine du MA-1 inspireront les mouvements de jeunesse aussi longtemps que des groupes de jeunes hommes et femmes trouveront de nouvelles façons de le réutiliser. Alors que cela continue à se produire dans la rue, la prévalence du MA-1 sur la piste et dans l’art devient juste une intrigue secondaire dans le récit plus large de sa pertinence. Le travail de Mullan porte autant sur le fait que le MA-1 est plus une déclaration d’appartenance que sur la dureté ce qui le rend particulièrement fascinant maintenant que le rôle du bombers en tant qu’uniforme a trouvé un succès commercial plus large. Le bombers est quelque chose qui peut être acheté, mais jamais possédé.

Découvrez dés maintenant notre collection de bombers !
Collection de bombers

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.