Livraison gratuite dans toute la France
Bombers vintage

L'histoire du Bombers

de lecture

Introduction

Que vous ayez besoin d’un blouson d’hiver pour l’hiver, d’une veste légère pour le printemps ou d’une veste en sherpa de style militaire, on ne peut nier qu’un bon bombers est un incontournable de votre garde-robe. Mais comment ce blouson d’aviateur classique a-t-il été créé et pourquoi son attrait dans la mode a-t-il perduré pendant des décennies ? Dans cet article, nous vous ferons découvrir l’histoire du blouson d’aviateur, en examinant de plus près les variations de conception ainsi que certains faits peu connus.

Origines


Pendant la Première Guerre mondiale, les bombardements aériens étaient une stratégie de guerre courante, en particulier en Europe, qui a conduit au développement d’avions bombardiers et à la formation de pilotes de chasse — appelés « As » — pour effectuer des raids de bombardements stratégiques. Les premières vestes des pilotes de bombardiers étaient faites de cuir et de fourrure, deux matériaux hautement isolants qui étaient bien adaptés aux cockpits froids des bombardiers de la Première Guerre mondiale. Ce que nous appelons aujourd’hui le blouson d’aviateur tire probablement son nom de ces avions et de leurs pilotes.

En 1927, l’armée américaine produit la première veste de vol standard : le type A-1. Les spécifications de l’A-1 comprenaient une ceinture et des poignets en tricot pour une meilleure isolation, et étaient souvent en cuir de cheval, de mouton ou de chèvre. Il comportait également une fermeture à bouton et des poches à rabat. L’A-1 a rapidement cédé la place à l’A-2 dans les années 30, qui a remplacé les boutons par une fermeture à éclair plus sécurisée et un col rabattable, inspirant une silhouette vintage et instantanément reconnaissable.


Bombers vintage
Pilote américain portant une veste A-1 de vole

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les progrès technologiques ont permis aux avions de voler plus vite et à des altitudes plus élevées, ce qui a nécessité des vestes de pilote encore plus chaudes. 

Les modèles de veste de vol sont devenus de plus en plus innovants en termes de style et de matériaux. La veste de vol B-15 a été introduite dans les années 40, avec des poignets en tricot de laine et un revêtement extérieur en nylon ou un mélange de coton. Il comportait également un col en fourrure de mouton et des sangles pour le masque à oxygène et une poche à stylo sur la manche, des détails de conception qui n’ont pas été utilisés pour les versions ultérieures.

Naissance du bombers

Enfin, la B-15 est devenue le modèle du design de blouson aviateur le plus emblématique : la MA-1.

Créée pour la première fois par Dobbs Industries en 1948 et introduite dans l’armée américaine en 1949, la veste de vol MA-1 présentait des spécificités mises à jour telles qu’un col en tricot de laine, pour remplacer la fourrure du B-15, ainsi qu’un nylon et polyester de haute qualité. Cela a permis de créer une veste plus légère qui pourrait être portée même à température plus élevée.


Militaire portant la veste militaire MA-1

Pilotes américains portant la veste militaire MA-1

Bien qu’elle soit apparue à l’origine en bleu nuit, la MA-1 est devenue principalement fabriquée en vert sauge (ou olive) pendant les guerres de Corée et du Vietnam. Les bombers d’aviateur olive permettaient un meilleur camouflage au sol par rapport aux bombers d’aviateur bleu marine précédemment utilisés.

Le saviez-vous ?

La doublure orange vif, désormais un détail caractéristique du Bombers, est apparue pour la première fois dans le design du MA-1. Sa fonction était d’augmenter la visibilité des pilotes en cas de crash d’avion, afin que les pilotes puissent inverser leur veste et être plus facilement retrouvés par les équipes de secours.

Bombers vintage
Le bombers a subi plusieurs améliorations de conception, y compris le L-2B plus léger, le CWU-45P et sa version pour temps chaud, le CWU-36P. Les deux modèles CWU ont été fabriqués à partir de Nomex ignifuge et servent d’uniforme de vol militaire actuel.

Bien que la MA-1 ait été officiellement retirée de l’usage militaire, son design emblématique est le modèle du bombers que nous connaissons le plus dans la mode grand public.

Du cockpit au streetwear

La guerre a fait rage dans les années 50 et 60, et bientôt, les vêtements militaires ont trouvé leur chemin vers les magasins excédentaires et entre les mains des civils. En Grande-Bretagne, le bombers a été adopté par la sous-culture mode ainsi que par les « skinheads » de la classe ouvrière, appelés ainsi pour leurs têtes rasées et leur look dur et hyper masculin, des bottes de travail lourdes associées à une tenue militaire. Ce look a rapidement été adopté par la communauté LGBTQ également, et il ne fallut pas longtemps avant que le bombers ne devienne une icône de la mode.

Bombers vintage

Simultanément, le Japon d’après-guerre trouva une voie culturelle avec une inévitable influence américaine. Les soldats américains stationnés au Japon ont pris pour coutume de faire décorer leurs blousons de bombardiers avec de l’art japonais cousu à la main et de les ramener chez eux comme souvenirs. Ces « vestes souvenirs », ou Sukajan, sont ensuite réapparues comme un élément de base de la mode dans la contre-culture des jeunes des années 60, tel une déclaration de rébellion.

 

Bombers vintage

Aux États-Unis, les années 70 et 80 ont vu l'explosion du hip-hop, un mouvement culturel révolutionnaire de la musique, d'art et de mode nouveaux. Les tenues militaires sont devenues des incontournables du streetwear, et les artistes hip-hop pouvaient être vus portant différents vêtements militaire tel que des treillis, des bottes militaires, tout les imprimés camouflage possible et, bien sûr, les bombers.

Plus qu'une simple esthétique, l'appropriation des vêtements militaires reflétait la culture urbain des rues dont le hip-hop provenait, incarnant le caractère dur et robuste que les communautés noires des villes ont adopté en réponse à des décennies de lutte socio-économique. Ils se considéraient comme menant leur propre guerre dans les rues, et cela se reflétait dans la mode du hip-hop.

Le saviez-vous ?

Lors de la transition du bombers de l'armée à la mode civile, un détail de conception a subi un petit mais significatif changement. Le col en tricot de laine traditionnel du bombardier s'est avéré vulnérable aux mites et à d'autres insectes lorsqu'il était stocké dans un placard de la maison, donc pour mieux s'adapter à un usage civil, la laine a été remplacée par de l'acrylique ou un mélange laine / acrylique.

bombers dans The Hunter
Steve McQueen dans The Hunter portant un bombers

Le bombers a rapidement imprégné la culture pop tout au long des années 70, 80 et 90, comme en témoigne non seulement son omniprésence dans diverses couches de la culture américaine, mais aussi sa présence dans les médias. Dans le film de 1980 The Hunter, l’acteur Steve McQueen arborait une veste MA-1 traditionnelle en vert sauge, montrant même sa doublure orange vif dans la scène culminante du film. Puis en 1986 est venu le film Top Gun, mettant en vedette Tom Cruise dans une veste de vol emblématique G-1 qui fera l’histoire du cinéma et de la mode.

 

veste MA-1 dans Top gun
Tom Cruise portant un bombers MA-1 dans Top Gun

Même les créateurs de mode haut de gamme ont pris note de la popularité grandissante du bombers et il a facilement fait des apparitions sur les podiums. Le créateur de vêtements pour hommes Raf Simons a présenté des bombers dans sa collection Automne/Hiver 2001, « Riot Riot Riot », un hommage aux origines rebelles du style urbain d’inspiration militaire. Le bombers est ensuite apparu dans les collections de haute couture de Helmut Lang, Rick Owens et bien d’autres.

Plus récemment, la tendance MA-1 a reçu un autre coup de pouce lorsque le rappeur influent et icône de la mode Kanye West s’est associé à Alpha Industries pour produire des produits dérivés pour sa tournée Yeezus 2016. West a acheté une centaine de vestes MA-1 et a appliqué ses propres logos et écussons (l’un d’entre eux étant l’écusson controversé du drapeau confédéré) pour les vendre à ses fans, et on pouvait le voir lui-même arborant un bombers.

Kenny West portant un bombers
Kenny West portant le bombers de sa tournée Yeezus 2016

Dans l'explosion médiatique qui a suivi, la tendance des bombers a connu une renaissance et validant le facteur «cool» de la veste parmi les jeunes à la mode et renforçant sa durabilité de style pour les années à venir.

Qu'y a-t-il dans un bombers ?

Comme nous l'avons mentionné, les modèles de veste de vol ont changé au fil des ans avec des degrés de popularité variables. Alors, qu'est-ce qui définit un vrai bombers ?

Le bombers que nous connaissons et aimons tous a une silhouette classique et facilement reconnaissable, comprenant:

  • Une coupe ample (standard);
  • Col, poignets et ceinture en tricot côtelé
  • Poches fonctionnelles sur le devant et sur les manches.

Une partie de ce qui rend le bombers si attrayant est sa polyvalence. La coupe standard du bombers est neutre et décontractée, et la conception fonctionnelle est facilement adaptable pour les saisons chaudes, froides et mi-saisons.

Grâce à la popularité durable du bombers, une variété de styles et de spécificités contemporaines sont disponibles en fonction de vos préférences personnelles.

Découvrez toutes les variantes de bombers disponible dans notre boutique ici !
Collection bombers vintage

Recevez nos articles dans votre boite email.